Introduction

Les projets relevant des Humanités Numériques permettent de dépasser le cloisonnement disciplinaire des acteurs de la recherche et de l’apprentissage. La capacité innovatrice devient un facteur qui conditionne l’évolution du domaine des sciences humaines et sociales. Les apports théoriques, et méthodologiques issus du croisement des recherches en linguistique, en management des connaissances, en traitement du langage naturel, en sciences cognitives, en apprentissage profond, en fouille de données (pour ne citer que ceux-ci) et leurs applications directes dans la société témoignent de l’extrême vigueur de ce domaine. Le numérique n’est pas seulement un ensemble de techniques qui permettent aux organisations de travailler plus efficacement et de développer de nouveaux canaux de relation avec les usagers : il constitue aujourd’hui le principal levier de transformation des organisations apprenantes. Le numérique transforme nos représentations en particulier dans le cadre des actions d’intermédiation entre enseignants et apprenants. Co-innovation, co-création, standards, plateformes permettent aux projets de recherche de devenir des “écosystèmes” au sens de réseaux de dépendances et d’échanges. En leur sein, des acteurs qui appartiennent à des disciplines différentes collaborent dans des configurations qui sont amenées à évoluer en permanence dans leurs protocoles méthodologiques.

Axes de réflexion

Axe 1 : Constitution et analyse de corpus textuels et oraux, les outils et leurs pratiques.

Les imaginaires des pratiques d’enseignement liées au numérique, incluant pour l’enseignant la crainte que l’utilisation du numérique ne soit synonyme de substitution (fantasmes liés au tuteur-machine ou au tuteur automatisé) nécessitent que l’ensemble des outils et des pratiques soient explicitées et accompagnées (traitement automatique de la langue naturelle écrite et orale pour la recherche d’informations, la détection de relation, l’analyse de sentiments, ou la fouille d’arguments).

Du concept à la connaissance :

  • pratiques d’extraction et d’acquisition de connaissances didactiques ou pédagogiques, fouille de données,
  • peuplement d’ontologies ou de réseaux lexicaux, annotation sémantique,
  • standardisation des annotations et du balisage,
  • ingénierie de systèmes collaboratifs,
  • acquisition de connaissances à partir de données non structurées, à partir d’interactions conversationnelles,
  • traitement et raisonnement sur les connaissances.

Quelles nouvelles pistes pourrait-on envisager face aux besoins des enseignants et des apprenants dans le cadre de l’évolution des technologies?

Bibliographie Axe 1

BERTOLINI, Marco, 2014. Formation innovante : BYOD, hybride, netware, cloud, deep learning. Formation 3.0 [en ligne]. 29 octobre 2014. [Consulté le 24 janvier 2019]. Disponible à l’adresse : https://format30.com/2014/10/29/formation-innovante-byod-hybride-netware-cloud-deep-learning/

CAPPELLINI, Marco, 2018. Synthèse et discussion de Numérique et formation des enseignants de langue–Pistes et imaginaires. Alsic. Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication. 2018.

CIEKANSKI, Maud, 2014. Accompagner l’apprentissage des langues à l’heure du numérique–Évolution des problématiques et diversité des pratiques. Alsic. Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication. 2014. Vol. 17.

CORMERAIS, Franck, LE DEUFF, Olivier, LAKEL, Amar et PUCHEU, David, 2016. Les SIC à l’épreuve du digital et des Humanités : des origines, des concepts, des méthodes et des outils. Revue française des sciences de l’information et de la communication [en ligne]. 1 janvier 2016. N° 8. [Consulté le 4 février 2019]. DOI 10.4000/rfsic.1820. Disponible à l’adresse : http://journals.openedition.org/rfsic/1820

FORT, Karën, ADDA, Gilles et COHEN, K. Bretonnel, 2016. Éthique et traitement automatique des langues et de la parole: entre truismes et tabous. Traitement Automatique des Langues. 2016. Vol. 57, n° 2, pp. 7‑19. Inventaire d’outils TIC et de ressources éducatives ouvertes, [sans date]. European Centre for Modern Languages of the Council of Europe [en ligne]. [Consulté le 11 mars 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.ecml.at/ECML-Programme/Programme2012-2015/ICT-REVandmoreDOTS/ICT/tabid/1906/Default.aspx

MINICHIELLO, Federica, 2017. Machines, données et apprentissage : relations et enjeux. Revue internationale d’éducation de Sèvres [en ligne]. 1 avril 2017. N° 74, pp. 12‑15. [Consulté le 24 janvier 2019]. DOI 10.4000/ries.5755. Disponible à l’adresse : http://journals.openedition.org/ries/5755

PÉLISSIER, Chrysta, 2017. Accompagner le chercheur en SHS à l’ère des humanités numériques. Des outils pour le développement d’une activité cognitive augmentée. Les Cahiers du numérique [en ligne]. 2017. Vol. 13, n° 3‑4, pp. 167‑194. Disponible à l’adresse : https://www.cairn.info/revue-les-cahiers-du-numerique-2017-3-4-page-167.htm Cairn.info

TRAUSAN-MATU, Stefan, DASCALU, Mihai et DESSUS, Philippe, 2012. Textual Complexity and Discourse Structure in Computer-Supported Collaborative Learning. In : Intelligent Tutoring Systems [en ligne]. Berlin, Heidelberg : Springer Berlin Heidelberg. pp. 352‑357. [Consulté le 9 février 2019]. ISBN 978-3-642-30949-6. Disponible à l’adresse : http://link.springer.com/10.1007/978-3-642-30950-2_46

Axe 2 : Numérique, cognition, apprentissages et représentations psychosociales

La place et la fonction de l’enseignant évoluent constamment, au fil des innovations numériques et recommandations officielles. Qu’en est-il des représentations psychosociales ? Que ce soit au niveau individuel ou au niveau collectif, on peut distinguer quatre problématiques :

  • le niveau des exigences auxquelles faire face (sentiment d’urgence, répétitivité des tâches, volume et temporalité des sollicitations, asynchronicité des actions, multiplicité des agents sollicitant, complexité des procédures, ergonomie des outils)
  • le degré d’autonomie et l’équilibre “vie privée”/”vie professionnelle”, (pluralité des acteurs et des avis, problème d’organisation, temps de réponse aux sollicitations que l’on émet,…) #charge de travail
  • le niveau de soutien (des différents acteurs de l’apprentissage),
  • le besoin de reconnaissance (sens donné au travail produit, représentation du collectif, prise en compte des contributions, évaluation/pertinence des autres acteurs faisant partie du réseau, estime de soi, valorisation) #co-working #personal-branding

La validité et la légitimité des savoirs transmis via le numérique est-elle remise en question ?

Quel est l’impact de l’utilisation du numérique sur le positionnement de l’enseignant en tant qu’expert ? Quelle est sa place dans cette nouvelle configuration de l’enseignement (gestion des trois notions : distance, absence, présence) ?

Reste-t-il l’expert de ses savoirs ? L’innovation numérique est telle qu’il doit s’y adapter afin de répondre aux nouveaux besoins et aux nouvelles compétences de ses élèves.

Bibliographie Axe 2

CAPPELLINI, Marco, 2018. Synthèse et discussion de Numérique et formation des enseignants de langue–Pistes et imaginaires. Alsic. Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication. 2018.

DEVELOTTE, Christine, 2010. Réflexions sur les changements induits par le numérique dans l’enseignement et l’apprentissage des langues. Ela. Études de linguistique appliquée. 2010. N° 4, pp. 445‑464.

JÉZÉGOU, Annie, 2010. Créer de la présence à distance en e-learning. Cadre théorique, définition, et dimensions clés. Distances et savoirs [en ligne]. 30 juin 2010. Vol. 8, n° 2, pp. 257‑274. [Consulté le 16 janvier 2019]. DOI 10.3166/ds.8.257-274. Disponible à l’adresse : http://ds.revuesonline.com/article.jsp?articleId=15238

OLLIVIER, Christian, 2016. Gestion du pouvoir dans la co-construction de savoirs . Le rôle des contributions péritextuelles contextualisées dans la coélaboration d’objets de savoir partagés. Distances et médiations des savoirs. Distance and Mediation of Knowledge [en ligne]. 29 septembre 2016. N° 15. [Consulté le 20 janvier 2019]. DOI 10.4000/dms.1558. Disponible à l’adresse : http://journals.openedition.org/dms/1558

TRINQUIER, Marie-Pierre, 2009. Approche psychosociale des représentations et des pratiques d’enseignement…. à propos de l’utilisation de l’ordinateur à l’école. Travail et formation en éducation. 2009. N° 3.

Axe 3 : Impacts sociétaux des nouveaux processus d’acquisition : construction, co-construction et modélisation des savoirs.

La constante et rapide évolution des nouvelles technologies permet l’émergence de nouvelles formes d’apprentissages. Mais qu’en est-il de leur légitimité au sein de la société ? Quel impact ont-elles sur les représentations de l’apprentissage ? Comment l’apprenant perçoit-il la construction et la co-construction des savoirs et quel impact ses représentations ont sur ses propres apprentissages ?

La formation proposée a-t-elle la même valeur si elle est dispensée à distance ? Si les apprenants évoluent à leur rythme, la valeur de la formation est-elle à leurs yeux, essentielle ? Suivre une formation à distance est-elle valorisante au regard de la société ? Un diplôme obtenu à distance a-t-il la même valeur sur le marché du travail ? Peuvent-ils réellement se prévaloir des mêmes compétences validées par leurs camarades en présentiel ?

Quels sont les incidences et les conséquences du numérique sur les processus d’apprentissage et en didactique :

  • ubiquité de l’apprentissage (Ubiquitous Learning UL),
  • apprenant mobile (mobile learning),
  • jeux sérieux (Game-Based Learning),
  • réseaux sociaux.

Bibliographie Axe 3

BERTOLINI, Marco, 2014. Formation innovante : BYOD, hybride, netware, cloud, deep learning. Formation 3.0 [en ligne]. 29 octobre 2014. [Consulté le 24 janvier 2019]. Disponible à l’adresse : https://format30.com/2014/10/29/formation-innovante-byod-hybride-netware-cloud-deep-learning/

BOCQUET, François, BRUILLARD, Éric, CORNU, Bernard, GUIGNOLET, Joël, MOATTI, Daniel et VÉRAN, Jean-Pierre, 2014. Le numérique à l’école : évolution ou révolution pédagogique ?. Un état des réflexions en France - Table ronde. Revue internationale d’éducation de Sèvres [en ligne]. 14 décembre 2014. N° 67, pp. 103‑118. [Consulté le 4 février 2019]. DOI 10.4000/ries.4129. Disponible à l’adresse : http://journals.openedition.org/ries/4129

BRUDERMANN, Cédric, 2018. Interagir avec la « machine » à l’ère du numérique : des représentations des étudiants à l’évaluation de leur performance académique en anglais. Revue internationale de pédagogie de l’enseignement supérieur [en ligne]. 26 mars 2018. Vol. 34, n° 34‑1. [Consulté le 16 janvier 2019]. Disponible à l’adresse : http://journals.openedition.org/ripes/1278

DEGACHE, Christian et MANGENOT, François, 2007. 36 | 2007 Échanges exolingues via internet et appropriation des langues-cultures. [en ligne]. 2007. [Consulté le 16 janvier 2019]. Disponible à l’adresse : http://journals.openedition.org/lidil/2333

DERVIN, Fred et VLAD, Monica, 2010. Pour une cyberanthropologie de la communication interculturelle – Analyse d’interactions en ligne entre étudiants finlandais et roumains. Alsic. Apprentissage des Langues et Systèmes d’Information et de Communication [en ligne]. 28 février 2010. N° Vol. 13. [Consulté le 16 janvier 2019]. DOI 10.4000/alsic.1399. Disponible à l’adresse : http://journals.openedition.org/alsic/1399

DEVELOTTE, Christine, 2010. Réflexions sur les changements induits par le numérique dans l’enseignement et l’apprentissage des langues. Ela. Etudes de linguistique appliquee [en ligne]. 2010. Vol. n°160, n° 4, pp. 445‑464. [Consulté le 16 janvier 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.cairn.info/revue-ela-2010-4-page-445.htm

DOWNES, Stephen, 2007. Learning networks in practice. . 2007.

GOULMOT, Isabelle, 2016. Mooc, Cooc, Spoc, Sooc… Quelles différences ? Journal du Net [en ligne]. 12 juin 2016. [Consulté le 4 février 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.journaldunet.com/management/expert/64562/mooc--cooc--spoc--sooc----quelles-differences.shtml

JÉZÉGOU, Annie, 2010. Créer de la présence à distance en e-learning. Cadre théorique, définition, et dimensions clés. Distances et savoirs [en ligne]. 30 juin 2010. Vol. 8, n° 2, pp. 257‑274. [Consulté le 16 janvier 2019]. DOI 10.3166/ds.8.257-274. Disponible à l’adresse : http://ds.revuesonline.com/article.jsp?articleId=15238

MINICHIELLO, Federica, 2017. Machines, données et apprentissage : relations et enjeux. Revue internationale d’éducation de Sèvres [en ligne]. 1 avril 2017. N° 74, pp. 12‑15. [Consulté le 24 janvier 2019]. DOI 10.4000/ries.5755. Disponible à l’adresse : http://journals.openedition.org/ries/5755

OLLIVIER, Christian, 2016. Gestion du pouvoir dans la co-construction de savoirs . Le rôle des contributions péritextuelles contextualisées dans la coélaboration d’objets de savoir partagés. Distances et médiations des savoirs. Distance and Mediation of Knowledge [en ligne]. 29 septembre 2016. N° 15. [Consulté le 20 janvier 2019]. DOI 10.4000/dms.1558. Disponible à l’adresse : http://journals.openedition.org/dms/1558

PERAYA, Daniel, 2018. Technologies, innovation et niveaux de changement: les technologies peuvent-elles modifier la forme universitaire? Distances et médiations des savoirs. Distance and Mediation of Knowledge. 2018. Vol. 2018, n° 21. SÉNAT, Commission de la culture, de l’éducation et de la communication, 2018. Prendre en main notre destin numérique : l’urgence de la formation [en ligne]. [Consulté le 4 février 2019]. Disponible à l’adresse : http://www.senat.fr/rap/r17-607/r17-607_mono.html

TREMION, Virginie et DERVIN, Fred, 2018. De Cultura aux MOOCs de communication interculturelle : quelles opportunités pour l’apprentissage interculturel à distance? International Journal of E-Learning & Distance Education / Revue internationale du e-learning et la formation à distance [en ligne]. 20 mai 2018. Vol. 33, n° 1. [Consulté le 16 janvier 2019]. Disponible à l’adresse : http://www.ijede.ca/index.php/jde/article/view/1048

Comité scientifique

Alidières-Dumonceaud Lucie ITIC Praxiling UPVM3,
Auger Nathalie PRAXILING UPVM3,
Brudermann Cédric, DILTEC UPMC
Charnet Chantal, PRAXILING UPVM3
Ciekanski Maud, ATILF U. LORRAINE
Develotte Christine, ICAR ENS LYON
Dodane Christelle, PRAXILING UPVM3
Fort Karën, STIH SORBONNE U.
Frontini Francesca, PRAXILING UPVM3
Hirsch Fabrice, PRAXILING UPVM3
Jackiewicz Agata, PRAXILING UPVM3
Jacquot Clémence, PRAXILING UPVM3
LeDeuff Olivier, MICA U. BORDEAUX
Luschka Félix, PRAXILING UPVM3
Metz Mailles Viard Stéphanie, PRAXILING UPVM3
Mangenot François, LILIDEM U. GRENOBLE3
Nowakowska Aleksandra, PRAXILING UPVM3
Pelissier Chrysta, PRAXILING UPVM3
Perea François, PRAXILING UPVM3
Richard Arnaud, PRAXILING UPVM3
Sauvage Jérémi, PRAXILING UPVM3
Siouffi Gilles, STIH SORBONNE U.
Steuckardt Agnès, PRAXILING UPVM3
Trémion Virginie, ISP U. CATHOLIQUE DE PARIS
Verdier Maud, PRAXILING UPVM3
Verine Bertrand,PRAXILING UPVM3

Comité d’organisation

BIALES Anne-Laure
DALLE Laurine
DELEBARRE Justine
TOUBOL Pierre-Bernard
TOURRON Fanny